Centres Du Gourma Zoodo Utieni Pagidi

Zoodo le 27/12/2022

Le malheur vient de frapper la famille de Nafissatou Toguyéni. Ce 25 décembre sur une route du Gourma proche de Fada N’Gourma, le car qu’occupait sa soeur aînée et un neveu a sauté sur une mine antipersonnelle. Djénaba la soeur aînée de Nafissatou est décédée avec son plus jeune fils âgé de deux ans. Elle […]

Lire la suite ACCIDENT LIÉ AU TERRORISME CE 25 DÉCEMBRE

 Bonjour à tous , Les nouvelles du Gourma sont rassurantes. Nafissatou s’active tous azimuts auprès des enseignantes de Binadéni, Marie et Tani dont elle est la coordinatrice. Elle a rendu visite aux femmes de ce village, encore très prises en cette saison des pluies par les cultures vivrières, pour les conforter dans leur motivation pour […]

Lire la suite LA RENTRÉE APPROCHE POUR LES ENFANTS DE HUNTAANDENI

Zoodo le 20/05/2022

Nafissatou Toguyéni nous envoie régulièrement des nouvelles de l’école de son village…   Les vidéos de ses petits élèves vous touchent. Vous aimez ces témoignages concrets de la vie de ces petits écoliers du bout du monde. Une autre vie simple où comme tous les parents du monde, instruire les jeunes générations est une priorité. […]

Lire la suite LES PETITS ÉLÈVES DE NAFISSATOU

Zoodo le 14/04/2022

Quel dynamisme ! Nafissatou, toujours au service du bien commun, a commencé une classe pour les petits du village. Le matin elle fait cours aux femme des environs et l’après-midi les enfants du village apprennent à lire et écrire en gourmantchéma et en français. La première école primaire est située à 12 km du village […]

Lire la suite UNE ECOLE POUR 52 ENFANTS DE HUNTAANDENNI

Vous voyez les élèves d’un centre d’alphabétisation situé loin de tout. En dépit des conditions d’existence précaires dans un climat d’insécurité lié au terrorisme, les enseignantes poursuivent leurs missions dans des circonstances défavorables. Voilà donc les élèves de Binadéni. Grâce à la solidarité de quelques adhérents et en particulier de Franck, le parrain de Tani, […]

Lire la suite DES NOUVELLES DU CENTRE DE BINADÉNI QUI NOUS RASSURENT