Bonjour cher(es) tous, Sympathisant(es) membre adhérent(es) et membres fondateurs de l’Association Zoodo en France et au Burkina Faso.
Les femmes des centres sur Bobo Dioulasso vous adressent leurs salutations distinguées en ces temps de pandémie qui est le Corona Virus qui a fait des ravages dans le monde, dont l’Afrique n’est pas rester en marge.
Nous présentons nos condoléances et prompte rétablissement à toutes les familles touchées en France, au Burkina et dans le monde.
En effet les 2 centres de Zoodo à Bobo Dioulasso ont du observer les protocoles sanitaires mis en place par les autorités Burkinabé.
Une fois les restrictions dû au Corona Virus levés, les formatrices des 2 centres de Zoodo dans les quartiers Sarfalao et Bindougousso Madame Elisabeth Sawadogo et Madame Sara Traoré Ont profité de ces temps-ci réfléchir à la bonne continuité des activités économiques et lucratives propulser par les membres fondateurs et les membres adhérent(es) de Zoodo France sous la houlette de Mr Jean Marc et Anne Marie depuis plus d’une quinzaine d’année dont nous souhaitons à toutes et à tous longue vie, afin que vous continuez à outiller les femmes des centres Zoodo au Burkina à leurs épanouissements à travers l’alphabétisation et aux activités génératrices de revenus.
Les 2 enseignantes Madame Elisabeth et Madame Sara Traoré qui constituent les leaders des 2 centres une fois les mesures de restriction levées par nos gouvernants, elles ont du composer avec les aléas du moment ; fermeture des frontières, manque des produits de matières premières pour les fabrications des savons ou hors de prix suite à la pénurie du beurre de karité et l’huile du cocotier exportée depuis la Côte d’Ivoire. L’activité persiste mais elles déplorent que la fréquence d’avant la pandémie est loin d’être atteinte présentement.
Du coup, il leur fallait innover en se formant dans les techniques d’autres activités génératrice de revenus.

 

C’est essentiel pour les braves femmes qui ont fait du programme d’alphabétisation des centres Zoodo leur seconde chance d’acquérir les cours d’alphabétisation et le fait d’avoir un cadre de formation au différents métiers pouvant les aider à s’autonomiser afin de pouvoir soutenir leurs maris dans les gestions des dépenses familiale.
Donc de concertation en concertation, grâce au centre d’alphabétisation réunissant les femmes, des projets porteur d’espoir, car pouvant générer plus de revenus qui est les filages et les tissages et les ventes des pagnes issues de cette fabrication locale qui est en vogue dans ces temps-si et qui est prisée par les Burkinabé.

Ce qui nous rappelle discours de notre ancien président THOMAS Sankara qui disait consommons ce que nous produisons.

Chez madame Elisabeth Sawadogo des machines et des professionnelles les assistent une semaine sur 2 et les femmes se relaient pour la bonne marge des activités du centre, du coup ménage, activité champêtre, vente des produits fabriqué par les femmes au marché, alphabétisation et fabrication des savons.

Leurs permettent de ne pas rester en marge de la société en ces temps de pandémie mondiale.
Merci pour votre aide et amitiés de
Casimir Ouedraogo
Coordinateur Bobo Dioulasso

Zoodo le 17/06/2021

Le peuple Gourmantchés est ingénieux. Nous sommes touchés par le courage et la volonté d’inventer au quotidien des solutions pour avancer dans des conditions épouvantables : terrorisme, précarité, dérèglement climatique…
Les femmes s’activent.

Vous connaissez les activités d’alphabétisation de l’association.

Nafissatou Toguyéni est fidèle à son poste et fidèle pour nous donner de ses nouvelles en cette période de troubles.

Voilà les élèves prêts à ouvrir de petits commerces.

La nouveauté est la création d’un atelier de couture.


Nafissatou Toguyéni est fidèle à son poste et fidèle pour nous donner des nouvelles en cette période de troubles.

Merci beaucoup et bon courage à vous tous. Amitiés.

Jean-Marc & Anne-Marie

Tags:

Alertés par la presse, nous avons trouvé cet article de la FAO Food and Agriculture Organisation
http://www.fao.org/news/story/fr/item/1304376/icode/

Zoodo le 19/04/2021

 

Nous accueillons les nouvelles des centres avec soulagement.  Avec les annonces des nouvelles attaques terroristes et dans l’impossibilité d’obtenir des visas pour le Burkina Faso en zone d’insécurité maximale, les photos sont les bienvenues.

 

 

Les photos des centres du Gourma promises par Nafissatou, la Coordinatrice du Gourma finiront par nous parvenir. Et nous complèterons alors l’article. A très bientôt. Amitiés.
Anne-Marie Bruel

Zoodo le 08/03/2021

Journée_Internationale_des_Droits_des_Femmes 💖💖💖

On les appelle mesdames, mesdemoiselles, ou dames
Les filles sont le charme, la beauté, la douceur d’âme
On l’appelle madame, mademoiselle, ou belle dame
Une fille est une délicatesse, la tendresse de l’âme

Par ce petit poème, je veux rendre un hommage à toutes les femmes
Les hommes sont si fragiles devant ces beaux êtres qui les désarment
Pour la journée de la femme, je veux leur déclarer ma flamme
Texte d’amour en hommage à la féminité aux mille charmes

Qu’elles soient maman, amante, maîtresse ou grande cheftaine
Elles sont mères, lumière et sagesse, elles soulagent nos peines
Nous les hommes respectons en toute femme celle qui nous a porté
L’amour maternel est un grand miracle dont elles ont le doux secret

Ce poème rend hommage à la femme qui porte en elle l’avenir
L’avenir de l’homme dont elle est la sœur, la mère et le plaisir
Un Message d’amour à la féminité qui nous ramène à notre humanité
Les femmes sont nos âmes sœurs aimons-les au nom de la fraternité

En hommage aux femmes

Merci pour ce bel hommage qui nous va au coeur.

Anne-Marie & Jean-Marc

 

* Publié avec l’aimable autorisation de  WP Didier Tapsoba du Conseil National de la Jeunesse du secteur informel.