PREMIÈRE PARTIE LA FABRICATION DU SOUMBALA

Nafissatou Toguyéni se consacre avec enthousiasme à ses missions d’enseignante en Gourmantchéma et d’animatrice du centre de Huntaandeni.

Nous avons reçu les photos d’une des activités génératrices de revenus du centre. La fabrication du soumbala concerne une trentaine d’élèves di centre.

Le soumbala est une épice utilisée en Afrique de l’Ouest, connue pour son odeur forte. Il est fabriqué traditionnellement avec les graines de l’arbre néré,

Il est conseillé aux personnes ayant une tension artérielle élevée

Les graines sont cueillies.

Ensuite, les graines sont mises à fermenter.

Les graines fermentées sont mises à cuire dans de grands chaudrons.

Pour finir les graines sont roulées …

Pour former des boulettes qui seront commercialisées par certaines élèves dans les marchés locaux.

Le bénéfice de 1000 fr CFA (1,50€) par fabrication et par élève représente l’argent des courses. En milieu rural, les produits sont généralement troqués au marché et peu de monnaie circule. Les femmes y ont peu accès et apprécient.

Merci Nafissatou de nous faire partager la vie du centre plus loin que jamais de la France. Tu nous as avoué, qu’un coup de pouce financier vous permettrait d’acheter du matériel, ce qui améliorerait les bénéfices des élèves.

Nous relayons bien volontiers votre demande. Les adhérents et les donateurs de Zoodo ont toujours encouragé les initiatives qui soutiennent les femmes.

Merci pour ton investissement qui nous touche tous.

Amitiés.

Jean-Marc et Anne-Marie Bruel

Pour le Bureau de Zoodo

Tags: , ,

Zoodo le 01/03/2020

 

Nous félicitons Nafissatou Toguyéni qui s’est organisée pour nous envoyer des photos du centre de Huntaandenni et de son stage de formation en gourmantchéma.

Ce n’était pas une mince affaire puisque les trois cybers de Fada N’Gourma ont fermé au cours des derniers mois.

Les nouvelles du centre sont excellentes : «Cette année c’est 45 femmes et 10 hommes et ceux qui ont eu leurs diplômes l’année passée c’est 24 personnes qui ont eu leurs CEP.»

Nafissatou a effectué fin janvier/ début février un stage de perfectionnement d’enseignante en gourmantchéma. Depuis des mois, elle se montre enthousiaste et persévérante pour conduire ses élèves à l’examen officiel d’alphabétisation des adultes en langues locales puis en français langue officielle d’un pays où vivent 66 peuples.

Il y a tout juste un an, le centre sortait de terre, grâce à la généreuse dotation du Rotary Club de Balma près de Toulouse, initiée par Bernard Farjounel également adhérent de la première heure de Zoodo.

Le Bureau de l’association remercie toutes ces bonnes volontés au service du développement humain et souhaite une bonne continuation au centre. Sois remerciée, Nafissa pour ton investissement auprès des tiens. Succès à tous et amitiés.

Jean-Marc et Anne-Marie Bruel

Tags: , ,

Zoodo le 01/02/2020

C’est toujours avec bonheur que nous recevons des nouvelles des enseignantes de Zongo.

Alimata GARIKOÉ

 

Nous recevons un mail de Mamounata.

Aminata OUEDRAOGO                                     Mamounata TIENDRÉBÉOGO

 

Bonjour Madame Anne Marie BRUEL!
C’est le Centre ZOODO de ZONGO Ouagadougou/Burkina Faso.
NOUS VOUS SALUONS! COMMENT ALLEZ-VOUS ??
NOUS AVONS COMMENCÉ L’ENSEIGNEMENT. A CAUSE DE L’INSÉCURITÉ DU PAYS,
NOUS N’AVONS PLUS 25 PARTICIPANTS MAIS 15 SUR LES PHOTOS QUE NOUS AVONS PRISES

VEUILLEZ VOIR CI JOINT LES PHOTOS!

MAMOUNATA TIENDRÉBÉOGO

En ces temps troublés, nous sommes inquiets pour vous toutes. Nous nous rendons compte que vous vous accrochez et vous nous motivez tous remarquablement.

Amitiés à toutes.

Anne-Marie Bruel

Tags: ,

Zoodo le 01/01/2020

Bonjour et meilleurs vœux à tous,

Ces quelques mots pour vous dire que la situation empire au Burkina.
Les implantations de Zoodo ne sont pas encore directement impactées.

Nous y avons largement contribué à l’ alphabétisation et au développement économique,( machines à coudre, savonneries… etc,)
Nous nous sommes faits titrés sur les terrains que nous occupons.

Merci au Rotary de Balma pour son effort financier plus que significatif, merci au « Club en Formation » pour sa contribution .
Notre Président et la Secrétaire de Zoodo souhaitent se rendre au plus prés, et se pré- positionneront au Bénin pour recevoir des représentants des huit centres d’alphabétisation qui recevaient 302 élèves au pointage du mois d’octobre.
En ce qui me concerne pour le Rotary de Balma avec un couple de membres du club, nous allons poser notre 2 ème machine à faire de l’eau potable sur un des villages flottants du Tonlé Sap au Cambodge , date prévisionnelle 17 janvier 2020.

Les Burkinabés m’ ont réclamé plusieurs fois en visite d’ inspection au Burkina….Il n est plus temps, même Ouaga est dangereuse pour un blanc.

Nous n’ avons rien à regretter de ce que nous avons fait.
Chacun de vos euros a été investi sur place, nul frais généraux ou de gestion.
Chaque membre de Zoodo , comme du Rotary finance son déplacement.

En attendant de meilleures nouvelles

Bien à vous tous

Bernard Farjounel

Wait and See

 

A l’heure de la rentrée, l’école redevient un point de rencontre du quartier de Zongo plein de vie et d’espoir pour les enfants du quartier dont les parents arrivent à payer les scolarités.

Il y a aussi 42 enfants et adolescents parrainés, grâce à la générosité et au soutien des marraines et parrains.

42 enfants fréquentent l’école Pouiwindin. Voici la répartition :
5 en CP2  , 2 en CE1   ,4 en CE2 , 6 en CM1   , 6 en CM2 .


Et au collège :  3 en 6ème   , 9 en 5ème   , 5 en 4ème   , 2 en 3ème .

Les parrains marraines prévoient également dans leurs versements des scolarités  une contribution pour les fournitures scolaires.

A l’heure de la distribution, les enfants sont équipés pour pouvoir commencer leur année scolaire dans de bonnes conditions.

Les enfants de l’école primaire et les collégiens sont équipés.

Les grands collégiennes sont présentes lors de la distribution. Nous constatons avec plaisir qu’elles sont devenues de belles jeunes filles.

 

Nous savons que les parrains et les marraines vont chercher à reconnaître leurs protégés. Ils sont là et ils savent ce qu’ils vous doivent et vous remercient chaleureusement.

Rappel de Mireille Gilles-Farges, Secrétaire adjointe aux parrainages :

Avec Mme Badini nous sommes constamment en relations au sujet des enfants.

Si un évènement se produit dans une famille ou un problème particulier avec un enfant parrainé, je transmets l’information au parrain ou à la marraine et ensemble nous voyons comment résoudre le problème.

Afin que vous puissiez suivre vos petit.e.s « protégé.e.s », chaque trimestre Mme Badini m’envoie les bulletins et les lettres des enfants. Souvent il y a du retard mais nous les recevons toujours (les délais d’acheminements dans un sens ou dans l’autre peuvent être très longs).

En retour, l’envoi groupé des lettres de votre part se fait régulièrement. Je vous préviens assez tôt par courriel et un petit rappel quelques jours avant la date prévue…

Il est important de me signaler tout changement d’adresse mail ou postale.