Nos séjours au Faso, nous permettent de les rencontrer et nous nous réjouissons d’avoir des nouvelles fraîches à transmettre à leurs parrains /marraines.

Germaine a fait le déplacement de Koupéla. Désormais couturière, elle est parrainée depuis le CE1. Hors son cousin Arouna, également parrainé, étudiant en économie gestion, ses camarades de classe cultivent tous la terre de leurs ancêtres et sont mariés au village de Dapelgo.

Autre jeune fille parrainée depuis 2009, Jeanne-Marie qui est venue nous retrouver, avec sa maman, dans l’école de son enfance. Sa marraine à Bruxelles l’aide à poursuivre ses études en classe de seconde. Jeanne-Marie  était fière de nous parler de ses progrès.

Habibou scolarisée en quatrième à Boulmiougou est venue nous rencontrer et nous parler de son envie de progresser et d’améliorer ses notes au second trimestre : Yolande et Govinda apprécieront !

Éléonore, la fille de notre ami artisan Évariste, a été heureuse de recevoir une carte de vœux et une poupée de Jean et Laurette.

Les jumeaux Jean-Ernest et Jeanne Ernestine sont les petits derniers de la grande famille de notre ami Jean-Pierre Sandwidi décédé en mars 2011. Ils sont venus aussi de Naghrin pour me voir. En fin d’année, ce sera l’examen d’entrée en sixième. Eux aussi s’accrochent pour la satisfaction de Edith, leur marraine qui est enseignante.

Nous avons été heureuses de revoir la  toute petite Évodie, trop jeune encore pour aller rejoindre la maternelle de l’école Pouiwindin. Quant elle a perdue sa maman en très bas âge, tout à été tenté par son père pour qu’elle arrive à s’en sortir : à Zongo, ce n’était pas une évidence ! La voir en grande forme est la plus belle des récompenses.

Enfin, les retrouvailles avec notre jeune ami Appolinaire, parrainé depuis qu’il a  l’âge de 4 ans par Mireille Gilles-Farges,  nous ont beaucoup touchées.

Lui aussi a grandi en progressant de façon prometteuse en musique. Nous tenions à assister à son premier contact avec les musiciens et amis de l’orchestre professionnel Iza Béni. Ils ont été touchés par son jeune talent. Bonheur et réussite dans la musique où tu puises ta joie de vivre, Appo !

Rasmata Badini, la Directrice du complexe scolaire Pouiwindin, a bien reçu les courriers des parrains et marraines et ils ont été remis aux enfants et aux jeunes scolarisés dans son établissement. Les précieuses réponses m’ont été confiées. Mireille Gilles-Farges viendra le 6 février prochain pour faire le point sur les parrainages, et sur notre séjour. Elle vous fera suivre ces courriers après cette date.

Merci de la part de l’ensemble de ces jeunes et de leurs familles à tous les adhérents de l’association Zoodo qui les soutiennent.

Anne-Marie Bruel

 

Tags: ,

PENSION SARAH Avenue Mogho Naaba Wobgo (ex-Bassawarga)

 Ouverture de la réunion générale des partenaires de l’association : 10 heures

Etaient présents :

1- Mme Anne-Marie Bruel Secrétaire de Zoodo-France

2- Mme OUEDRAOGO Minata Présidente de Tiigs-Taab Zoodo

3- SODRE Rachelle Bobo

4- SAWADOGO Elisabeth  Bobo

5- ODAGO Téné Fada

6- TOGUYENI Nafissatou  Fada

7- MANLY Fatimata  Fada

8- SANGA Ousmane  Fada

9- SILGA Paul  Koupela

10- GARIKOE Alimata  Zongo

11- OUEDRAOGO B. AMINATA  Zongo

12- TIENDREBEOGO Mamounata  Zongo

13- Mme BADINI∕KANE Rasmata Zongo

14- Mr GANSONRE G. Désiré Trésorier Général de Tiigs-Taab Zoodo  Ouagadougou

15- Monique BAYLAC Koudougou

16- Mme OUEDRAOGO∕MONE Mariam  Ouagadougou

17- OUEDRAOGO Alizèta  représentante de l’association partenaire Badenya

18- SANDWIDI Arouna  Ouagadougou

19- CUGLIETTA Patricia  adhérente de Zoodo-France

Était excusé, Mr Saidou TRAORE Secrétaire de Tiigs-Taab Zoodo dont la famille était endeuillée.

ORDRE DU JOUR

  • Lecture du message de Jean-Marc Bruel Président de l’association ZOODO-FRANCE 
  • Un tour de table
  • Compte rendu de la Présidente de l’association TIGS-TAAB ZOODO de son séjour en France.
  • Fonctionnement de l’association TIIGS-TAAB ZOODO
  • Centres d’alphabétisation pour adultes et dénombrement des apprenants(es)
 
 MESSAGE DE JEAN-MARC BRUEL

Bonjour tout d’abord au nom du Bureau de Zoodo-France, je vous présente les meilleurs voeux pour l’année 2018. Je vous remercie d’avoir fait le déplacement à Ouagadougou pour venir à  cette troisième rencontre entre tous les partenaires de Zoodo.

Nous avons noté que vous appréciez d’échanger et de témoigner sur vos pratiques de l’enseignement des adultes. De ces échanges naissent des nouveaux projets. Des suggestions face aux difficultés de vos collègues ou du témoignage de vos réussites naissent des progrès dont nous sommes particulièrement satisfaits.
Nos exigences en matière de développement humain et social servent notre idéal humain commun et notre amitié solide depuis tant d’années de travail avec vous.
Je vais en arriver au point qui nous pose problème de façon récurrente : l’argent. Les membres du Bureau de Zoodo-France constate votre compréhension quant aux irrégularités dans les envois de vos indemnités. Je ne peux pas vous envoyer l’argent que Zoodo ne reçoit pas ou reçoit avec des délais plus au moins importants. Anne-Marie m’alerte quand le temps de payer tels ou tels enseignants est arrivé. Nous nous mettons à attendre que les sommes y soient pour envoyer les Westery Union à Désiré Gansonré qui secondé par Madame Ouedraogo envoie par Airtel les sommes aux enseignants des centres qui vivent loin de Ouagadougou.
Notre problème depuis plusieurs années réside dans le fait que seulement 5 des 10 postes d’enseignants font l’objet de  parrainages. Le manque provoqué par ce souci est compensé par les ventes d’artisanat. Cependant, en période hivernale quand les marchés de Noël sont terminés, il faut que nous attendions le mois d’avril et la fin de la période de froid pour reprendre les marchés.
Nos efforts portent sur l’obtention de 5 parrainages pour que le paiement de vos indemnités soit pourvu.
Une chose est certaine nous continuerons à lutter à vos côtés pour que vos efforts pour apporter l’alphabétisation aux femmes de votre pays soit indemnisés.
Bon travail ensemble.
Amitiés Jean-Marc Bruel

Interventions :

  • Anne-Marie BRUEL : Explique ‘’ cinq parrainages pour dix postes,  veut dire que les paiements des indemnités ne sont pourvus de façon assurée et tranquille seulement à hauteur de 50%. » Cela explique les retards fréquents surtout en période hivernale comme vous l’explique le président. Elle explique également que ce sont des indemnités données par des amis  français et non des salaires. ‘’ Jean Marc demande plus de confiance et de la transparence dans les relations entre les enseignants et l’association Zoodo-France. La confiance est la base de l’amitié et il ne faut pas la perdre.’’
  • Paul SILGA : Présente les vœux de la nouvelle année au Président.

TOUR DE TABLE

Monique BAYLAC se présente. Elle est une nouvelle adhérente et vit à Koudougou depuis 5 ans. Elle compte apporter son soutien à l’association notamment son extension par la création d’un nouveau centre d’alphabétisation à Koudougou qu’elle financera entièrement.

▪Mme OUEDRAOGO∕ MONE Mariam est une nouvelle adhérente de Tiigs-Taab Zoodo. En juin, elle va présenter sa thèse sur l’alphabétisation des femmes et mentionnera les difficultés de TIIGS TAAB ZOODO puis rappellera à l’Etat sa responsabilité vis-à-vis de l’alphabétisation des femmes.

▪Patricia CUGLIETTA  est adhérente et compte apporter son soutien à l’association.

▪Arouna SANDWIDI  est étudiant en Sciences Economiques et de Gestion. Il est le nouveau secrétaire de l’association TIIGS TAAB ZOODO. Il est parrainé par un membre de Zoodo depuis qu’il a 8 ans et connaît bien l’organisation et le travail effectué par l’association depuis sa création. Il soutiendra la communication avec le centre de Koupéla et les quatre centres du Pays Gourmantché. Il se rendra disponible pour des formations en informatique pour les enseignants qui ont besoin de se former aux nouvelles technologies.

Nous remercions chaleureusement Omar TRAORÉ pour son excellente contribution au cours des deux  2 années  passées en tant que secrétaire. Il est actuellement blessé suite à une agression et il doit se concentrer dans l’avenir sur la réussite à son master. Succès à tes examens Omar, tu restes notre ami !

Mme OUEDRAOGO-SANOU Minata est la présidente de TIIGS TAAB ZOODO.

OUEDRAOGO Alizèta est tisserande à l’association BADENYA. Une union réussie existe depuis 2013 entre les associations ZOODO et BADENYA dit Anne-Marie.

Mr GANSONRE G. Désiré est le trésorier de l’association TIIGS TAAB ZOODO.

Les autres présents (es) tous (tes) des enseignants (tes) dans les différents centres se sont tous (tes) présentés (es) à leur tour.

 

COMPTE RENDU DE LA PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION TIIGS TAAB ZOODO DE SON SÉJOUR EN FRANCE.

  • SON MESSAGE

– Présentation des vœux de la nouvelle année,

– Point sur les  centres (4 centres à Fada, 1 à Koupéla,  2 centres à Bobo et 2 à Zongo)

– Compte faire d’autres activités pour dynamiser l’association,

– Envisage de créer un centre d’alphabétisation pour les femmes de son association  BADENYA,

– Désormais l’élaboration d’un plan d’action prévisionnel pour mieux travailler sera élaboré par le Bureau en lien avec les enseignants,

– Demande de manuels scolaires pour l’enseignement dans les différents centres.

  • SEJOUR EN FRANCE.

Elle a fait 40 jours en France du 16 juin au 26 juillet. Elle voit que Mr et Mme BRUEL  font un effort considérable pour TIIGS TAAB ZOODO les ventes des produits artisanaux dans un marché ou il y a la concurrence parfaite.

Anne-Marie BRUEL : ‘’ Il y a des déséquilibres sur le marché de l’artisanat. Parfois les produits sont écoulés facilement et parfois il y a peu de ventes. C’est pourquoi ils ouvrent des retards de paiement des indemnités. Maintenant qu’une association officielle existe au BF et vue l’importance de l’alphabétisation des femmes, le gouvernement burkinabè devrait apporter sa contribution. Pourquoi une petite association française telle que Zoodo, devrait-elle remplir seule une mission de service public burkinabè ?

FONCTIONNEMENT DE LA TRÉSORERIE GÉNÉRALE

 

Mr GANSONRE rappelle que le récépissé  de reconnaissance des associations burkinabè se renouvelle désormais  chaque quatre ans avec un timbre de 15000F.

Pour le bon fonctionnement financier, l’association a un seul trésorier depuis mars  2016: Mr GANSONRE. Cela assure la crédibilité de l’association pour les partenaires Toulousains et Ouagalais

du ROTARY CLUB. La représentante du Rotary Club de Ouagadougou s’est excusée. Elle était retenue par une réunion de travail incontournable, ce qu’elle regrettait vivement.

D’ici fin 2018, la construction en pays gourmantché des deux derniers hangars, deux maisonnettes pour le rangement du matériel et des latrines seraréalisé ; Mr Bernard FARJOUNEL  adhérent de Zoodo depuis de nombreuses années et représentant du Rotary Club de Toulouse  Blagnac se charge du financement appuyé par le district toulousain du Rotary .

Mr GANSONRE : Il reçoit l’argent par Western Union et effectue la répartition grâce à une répartition effectuée à l’avance par mail. Il envoie les justificatifs par mail. Il exige que les bénéficiaires lui signent une décharge. 

CENTRES D’ALPHABÉTISATION ET DÉNOMBREMENT DES APPRENANTS

KOUPÉLA VILLAGE DE KALWENGA : Paul SILGA

30 apprenantes en première année

 

PAYS GOURMANTCHÉ : Ousmane SANGA, responsable de l’andragogie 

Téné ODAGO,  Nafissatou  TOGUYENI, Fatimata MANLI 

1) Tambougou : deuxième année on a 34 élèves dont 4 hommes et 30 femmes.

2) Gomooré : deuxième année 32 élèves dont 2 hommes et 30 femmes.

3) Huntandenni : première année on a 32 élèves dont 1 homme et 31 femmes.

4) Mandiboara : on a 41 élèves en première année. 18 hommes et 23 femmes.

Reprise 2018 :

2ème année à Hountandeni 33 élèves et 41 élèves à Mandibora.

Pour l’obtention des diplômes en pays gourmantché il faudra 150 000F pour l’année 2017 et autant en 2018 soit 456 €. Corinne Teulier qui gère les dossiers de développement au sein du Bureau de Zoodo, est en cours de négociation avec le Rotary Club.

BOBO-DIOULASSO

Rachelle SODRÉ et Elisabeth SAWADOGO

1) Secteur 25

26 apprenantes en 1ère année.

2) Secteur 26 quartier de Sarfalao

24 apprenantes en 1ère année

ZONGO 3 ENSEIGNANTES POUR 2 CENTRES

Mamounata TIENDRÉBÉOGO, Alimata GARIKOÉ, Aminata OUÉDRAOGO

Cours du soir et cours du jour : 79 élèves. 

RECAPITULATIF : On a au total 9 centres d’alphabétisation qui se partagent 298 élèves.

INTERVENTIONS

  • Mme BRUEL : SODRE Rachelle enseignante, est également formatrice en savonnerie. En cas de besoin faites appel à elle.
  • Mme OUEDRAOGO∕ SANOU Minata informe que pour la savonnerie elle a reçu une proposition duBENIN d’achat de l’huile de coco en gros.

Après un repas partagé dans la bonne humeur….

Les participants se sont concertés sur les OBJECTIFS 2018 DE TIIGS TAAB ZOODO

Échanges d’idées qui doivent déboucher sur la création d’activités génératrices de revenus.

  • Production des gâteaux, des caramels pour vendre,
  • Production du savon pour des expositions,
  • Faire des ventes dans les journées comme celle du 8 mars,
  • Organisation de journées de clôture d’activités

CLÔTURE : 16 heures 30

Tags:

Arrivées jeudi soir, Patricia et moi commençons notre séjour dans la joie de retrouver ce pays que nous aimons tant.
En ce premier jour de l’année, notre ami Solo et les musiciens de son groupe Iza Béni nous ont fait la surprise

 Installés dans la cour de la Présidente de Tiigs-Taab Zoodo, ils ont mis de l’ambiance dans la maisonnée déjà joyeuse en ce premier jour de l’année 2018.
 

Minata Ouedraogo et moi nous vous souhaitons une année 2018 sous les signes de l’amitié et de la fraternité.
Zoodo le 01/01/2018

Arrivées jeudi soir, Patricia et moi commençons notre séjour dans la joie de retrouver ce pays que nous aimons tant.
Notre ami Solo et les musiciens de son groupe Iza Béni nous ont fait la surprise d’un concert.

dav

Installés dans la cour de la Présidente de Tiigs-Taab Zoodo, ils ont mis de l’ambiance dans la maisonnée déjà joyeuse en ce premier jour de l’année 2018.


Minata Ouedraogo et moi nous vous souhaitons une année 2018 placée sous les signes de l’amitié et de la fraternité.

Message de Anne-Marie Bruel :  » A un mois de notre départ, Patricia et moi, nous ne nous décourageons pas : il y a un peu moins de 500 € en caisse et il nous faudrait 6 fois cette somme pour faire face aux dépenses prévues là-bas. L’idée nous est venue de vous inviter à une vente en ligne.

Voilà le fonctionnement proposé : nous vous présentons une partie des bronzes et un échiquier que nous exposons sur le stand de l’association lors des marchés de Noël. S’ils vous attirent nous organiserons leurs envois par poste ou au point-relais de votre choix moyennant une participation aux frais d’envoi. Nous sommes en capacité de proposer d’autres statues à la vente si celles que nous vous présentons ce soir sont vendues. MERCI pour eux !  »

Les statues en bronze « à la cire perdue » du Burkina Faso remportent exercent une réelle fascination sur les amateurs d’art qui viennent visiter le stand d’artisanat.

Cette méthode consiste à confectionner avec de la cire d’abeille la figurine désirée. Quand l’objet est terminé, il est recouvert avec de l’argile qui, une fois séchée, est passée au feu.  Sous l’effet de la chaleur, la cire s’écoule par un orifice percé dans l’argile. La cire est donc « perdue » d’où le nom donné à cette technique. Le moule qui en résulte est ensuite rempli d’un métal en fusion, le bronze, alliage de cuivre et d’étain. Lorsque le métal a refroidi, le moule de terre est brisé. Apparaît alors l’objet initialement fabriqué en cire. Après lui avoir  enlevé à la lime les coulées grossières, l’artiste peut le personnaliser : mat ou poli, brillant ou patiné, de couleur noire  ou brune… Ce qui fait que chaque pièce est unique.

L’association a dans son stock d’artisanat des bronzes de belle qualité :

Matenité bleue

Taille : 27 cm

Prix 95 €


Femme feuille :

Hauteur 31 cm

 Prix 105 € VENDUE

Maternité assise

Taille :  37 cm

Prix 105 €

 

L’éducation
Largeur : 18.50cm. Hauteur : 13cm.

Prix : 165 €

 

                                                   

La famille
      Largeur : 16.50cm Hauteur : 26.50cm.
   Prix : 185 €

Femme au bougeoir

Hauteur : 47 cm

Prix 275 €

 

Échiquier ancien

Cuir de chevreau-bronze  

        Prix 375 €

                                       

Tags: